Category: Uncategorized

Palast der Witwen

Palast der Widows – Pisa

Der Palast ist ein Palast der Witwen von Pisa, zwischen Santa Maria und Via Trento entfernt.

Es war früher hier präsentieren die domus der Bocci, strategisch in der Nähe der neuen Brücke errichtet. Das alte Gebäude hatte zwischen dem zwölften und vierzehnten Jahrhundert wurde mit einer länglichen Form mit einem rechteckigen Sockel gebaut, mit einem sehr durch den sechzehnten Jahrhundert makeover verändert, aber immer noch an den Außenwänden lesbar, die markierten Elemente der primitiven und mittelalterlichen Öffnungen teilweise zerstört, um Platz für neue rechteckige Fenster zu machen. Von besonderem Interesse ist die Aussicht auf Via Trento, wo Sie vier wertvolle Marmor, schneiden in die Mitte zum Einsetzen eines rechteckigen Öffnung sehen können.

Via Santa Maria zu sehen sechs Buchten im Erdgeschoss hatte eine Veranda, während die oberen Stockwerke würden das Rückgrat des Gebäudes mit großen Bögen sacrico Gewicht bilden unter dem Dach sein.

Das Gebäude, das stark umgebaut im sechzehnten Jahrhundert, wurde von "Witwen" der Familie Medici genutzt. Zwei Schritte von Bogen durch den oberen Gängen durch die Art und Weise unterstützt und verbindet das Schloss vor dem Torre De Kanton, dann mit den gleichen Turm, mit der Kirche von St. Nikolaus des Gebäudes ermöglicht die Gäste in die Kirche, ohne sich von der Straße zu gehen.

Palais des veuves

Palais des Veuves – Pise

Le Palace est un palais de la veuve de Pise, située entre Santa Maria et Via Trento.

Elle était autrefois présente ici la domus de Bocci, stratégiquement construite près du nouveau pont. L’ancien bâtiment avait été construit entre le XIIe et le XIVe siècle, avec une forme allongée avec une base rectangulaire, avec une très altérée par le relooking du XVIe siècle, mais toujours lisible sur les murs extérieurs, les éléments mis en évidence des ouvertures primitives et médiévale partiellement détruit pour faire place à de nouvelles fenêtres rectangulaires. D’intérêt particulier est la perspective de Via Trento, où vous pouvez voir un quatre de marbre précieux, couper vers le centre pour l’insertion d’une ouverture rectangulaire.

Via Santa Maria peut être vu six baies au rez de chaussée a un porche, tandis que les étages supérieurs allaient former l’épine dorsale de l’édifice avec de grands arcs de poids sacrico sous le toit.

Le bâtiment, largement remanié au XVIe siècle, a été utilisé par les «veuves» de la famille Médicis. Deux étapes de l’arc à travers les corridors supérieurs pris en charge par le chemin reliant le palais avant le Canton Torre De, puis, en utilisant le même tour, avec l’église Saint-Nicolas du bâtiment permettant aux invités d’aller à l’église sans avoir à descendre dans la rue.

Paleis van de weduwen

Paleis van de weduwen – Pisa

Het paleis is een paleis van de weduwen van Pisa, gelegen tussen Santa Maria en de Via Trento.

Het was voorheen hier aanwezig de domus van Bocci, strategisch gebouwd in de buurt van de Nieuwe Brug. Het oude gebouw was gebouwd tussen de twaalfde en veertiende eeuw, met een langwerpige vorm met een rechthoekige basis, met een zeer veranderd door de zestiende-eeuwse make-over, maar nog steeds leesbaar op de buitenmuren, het gemarkeerde elementen van de primitieve en middeleeuwse openingen gedeeltelijk vernietigd om plaats te maken voor nieuwe rechthoekige vensters. Van bijzonder belang is het vooruitzicht van de Via Trento, waar u kunt zien een vier waardevolle marmer, op maat gesneden het centrum voor het inbrengen van een rechthoekige opening.

Via Santa Maria te zien is zes baaien op de begane grond had een veranda, terwijl de bovenste verdiepingen waren naar de ruggengraat van het gebouw vormen met grote bogen sacrico gewicht onder het dak.

Het gebouw, zwaar verbouwd in de zestiende eeuw, werd gebruikt door ‘weduwen’ van de Medici familie. Twee stappen van de boog door de bovenste gangen ondersteund door de manier waarop, het koppelen van het paleis voor de Torre De Canton, vervolgens, met behulp van dezelfde toren, met de Kerk van St. Nicolaas van het gebouw waardoor de gasten naar de kerk te gaan zonder het afstappen van de straat.

宫遗孀

宫遗孀 – 比萨

故宫是一个比萨遗孀宫,圣玛丽亚和Via之间位于特伦托。

它以前在座的Bocci多莫斯,战略附近的新桥建成。 旧建筑已建至第十二和第十四世纪的一个长形的长方形基地,具有非常的十六世纪改造改变,但仍清晰可辨的外墙上,原始与中世纪开口的突出因素部分摧毁,以便为新的矩形窗口的方式。 特别令人感兴趣的是通过特兰托,在那里你可以看到四个宝贵的大理石,切向的长方形开口插入中心的前景。

通过圣玛丽亚可以看到6个地下停车处有一个阳台,而楼上是要形成大拱门sacrico重量在屋顶建筑的骨干力量。

建筑,在十六世纪巨资改造,是使用“寡妇”的美第奇家族。 两个步骤弧通过的方式支持上层走廊,连接之前,托雷德广的宫殿,然后,用同样的塔楼,与圣的让客人去没有下车街上教堂尼古拉教堂。

Bau der Uhr

Gebäude Clock – Pisa

Das Gebäude der Uhr ist eines der Gebäude mit Blick auf die Piazza dei Cavalieri in Pisa.

Es ist ein mittelalterliches Gebäude, in dem er mindestens seit dem Kapitän des Menschen 1357, die zur Familie gehörte Gualandi lebte. Wenn das Gebäude auch aufgenommen wurde der berühmte Turm von Muda Of Fame gebaut, oder wo er starb im Jahre 1289, Graf Ugolino della Gherardesca mit ihren Kindern und Enkeln, der Protagonist einer der bekanntesten Seiten der Göttlichen Komödie von Dante (Inferno, XXXIII). Das Profil des Turms sind noch auf der linken Seite des mittleren Bogen, die heute eröffnet, die vier des zwanzigsten Jahrhunderts sichtbar.

In 1605-1608, nach der Verbindung von zwei benachbarten Gebäuden durch einen Bogen mit der Uhr, wurde das Gebäude in seiner heutigen Form fertiggestellt, wie Giorgio Vasari im Jahre 1554 entworfen, von 1566 bereits die Krankenstation des Ordens untergebracht Knights of Santo Stefano Bonomo sagte, er sei verantwortlich für die Gesundheit, so ist das Gebäude auch als der Palast der Bonomo bekannt.

Zwischen 1607 und 1609 Giovanni Stefano und Filippo Paladini Marucelli Fresken geschmückte Fassade und die innere Wölbung des Bogens mit Outfits, groteske und allegorischen Figuren, die der Feier und der Orden des Hauses Medici implizieren. Die Uhr und der Glockenturm stammen aus dem Jahr 1696.

In 1919, nach dem Auftrag hatte nun entfernt worden ist, wurde das Gebäude vom Grafen Albert Gherardesca, die eine kontroverse Renovierung im neugotischen Stil gefördert, mit der Eröffnung eines Vier auf der Vorderseite gekauft.

In den siebziger und achtziger Jahren wurde das Gebäude der Scuola Normale in Pisa, die es als eine Bibliothek verwendet, war damals auch einen unterirdischen Gang, dass es eine Verbindung zum Knights ‘Palace, die Heimat der Schule geschaffen.

Edificio del reloj

Reloj de la construcción – Pisa

La construcción del reloj es uno de los edificios frente a la Piazza dei Cavalieri, en Pisa.

Se trata de un antiguo edificio medieval, donde vivió desde al menos el capitán de los 1.357 personas, que pertenecían a la familia Gualandi. Cuando se construyó el edificio también incorpora la famosa Torre de la Muda de la Fama, o donde murió en 1289, el conde Ugolino della Gherardesca con sus hijos y nietos, el protagonista de una de las páginas más famosas de la Divina Comedia de Dante (Infierno, XXXIII). El perfil de la torre son todavía visibles en la izquierda del arco central, que se inaugura hoy, en el siglo cuatro XX.

En 1605-1608, después de la conexión de dos edificios vecinos a través de un arco con el reloj, el edificio fue terminado en su forma actual, tal como fue diseñado por Giorgio Vasari en 1554, por 1566 ya se encuentra en la enfermería de la Orden Caballeros de Santo Stefano Bonomo dijo que era responsable de la salud, por lo que el edificio es conocido también como el Palacio de Bonomo.

Entre 1607 y 1609, Giovanni Stefano y Filippo Paladini fachada Marucelli frescos y de la bóveda interior del arco con los equipos, figuras grotescas y alegórico, que implica la celebración y la Orden de la Cámara de los Medici. La fecha de la torre del reloj y la campana de 1696.

En 1919, después de que la Orden ha sido obviado, el edificio fue comprado por el conde Albert Gherardesca, que promovió una reforma controvertida en el estilo neo-gótico, con la apertura de un período de cuatro en la parte delantera.

En los años setenta y ochenta, el edificio se convirtió en la Escuela Normal de Pisa, que lo utilizó como una biblioteca, en ese momento se creó también un pasaje subterráneo que conecta al Palacio de los Caballeros, sede de la escuela.

Bâtiment de l’horloge

Horloge du bâtiment – Pise

Le bâtiment de l’horloge est l’un des bâtiments donnant sur ​​la Piazza dei Cavalieri à Pise.

Il est un ancien bâtiment médiéval où il a vécu depuis au moins le capitaine de l’1357 personnes, qui appartenait à la famille Gualandi. Lorsque le bâtiment a été construit également intégré la célèbre Tour de Muda Of Fame, ou où il mourut en 1289, le comte Ugolino della Gherardesca avec leurs enfants et petits-enfants, le protagoniste de l’une des pages les plus célèbres de la Divine Comédie de Dante (Enfer, XXXIII). Le profil de la tour sont encore visibles sur la gauche de l’arche centrale, qui s’ouvre aujourd’hui, le siècle de quatre vingtième siècle.

En 1605-1608, après le raccordement de deux bâtiments voisins grâce à un arc avec l’horloge, le bâtiment a été achevé dans sa forme actuelle, telle que conçue par Giorgio Vasari en 1554, par 1566 déjà logés à l’infirmerie de l’Ordre Chevaliers de Santo Stefano Bonomo a déclaré qu’il était responsable de la santé, de sorte que le bâtiment est également connu comme le Palais des Bonomo.

Entre 1607 et 1609 Giovanni Stefano et Filippo Paladini Marucelli façade ornée de fresques et de la voûte intérieure de la voûte avec des tenues, des figures grotesques et allégorique, qui impliquent la célébration et l’Ordre de la Chambre des Médicis. La date de tour de l’horloge et la cloche de 1696.

En 1919, après l’Ordre avait été supprimée, le bâtiment a été acheté par le comte Albert Gherardesca, qui a favorisé une rénovation controversée dans le style néo-gothique, avec l’ouverture d’un quatre sur le devant.

Dans les années soixante et quatre-vingt, le bâtiment est devenu l’Ecole de Pise, qui l’a utilisé comme une bibliothèque, à cette époque a été également créé un passage souterrain qui le relie à des chevaliers Palace, la maison de l’école.

Bouw van de klok

Building Clock – Pisa

Het gebouw van de klok is een van de gebouwen naar de Piazza dei Cavalieri in Pisa.

Het is een oud middeleeuws gebouw waar hij woonde sinds minstens de kapitein van het Volk 1357, dat behoorde tot de familie Gualandi. Toen het gebouw was ook gebouwd opgenomen de beroemde Toren van Muda Of Fame, of waar hij stierf in 1289, graaf Ugolino della Gherardesca met hun kinderen en kleinkinderen, de protagonist van een van de beroemdste pagina’s van Divina Commedia van Dante (Inferno, XXXIII). Het profiel van de toren zijn nog zichtbaar aan de linkerkant van de centrale boog, die opent vandaag, de vier-twintigste eeuw.

In 1605-1608, na de verbinding van twee aangrenzende gebouwen door middel van een boog met de klok, werd het gebouw voltooid in zijn huidige vorm, zoals ontworpen door Giorgio Vasari in 1554, door 1566 stonden er al de ziekenboeg van de Orde Ridders van Santo Stefano Bonomo zei dat hij verantwoordelijk was voor de gezondheid, zodat het gebouw is ook bekend als het Paleis van Bonomo.

Tussen 1607 en 1609 Giovanni Stefano en Filippo Paladini Marucelli fresco gevel en de innerlijke gewelf van de boog met outfits, groteske en allegorische figuren, die de viering en de Orde van het Huis van Medici impliceren. De klok en de klokkentoren dateren uit 1696.

In 1919, na de Orde was nu verwijderd, werd het gebouw gekocht door graaf Albert Gherardesca, die een omstreden renovatie gepromoot in de neo-gotische stijl, met de opening van een vier op de voorkant.

In de jaren zeventig en tachtig, het gebouw werd de Scuola Normale van Pisa, die het gebruikt als een bibliotheek, was in die tijd creëerde ook een ondergrondse passage, dat het aansluit op de Knights ‘Palace, de thuisbasis van de school.

大楼的时钟

建筑时钟 – 比萨

时钟的建设是在广场DEI卡瓦列利在比萨面临的建筑物之一。

这是一个古老的中世纪建筑,他至少自1357年的人民,属于家庭Gualandi队长住。 当建筑被修建也纳入了名人堂慕达著名的塔,或如他在1289年去世,计数Ugolino德拉Gherardesca与子女和孙辈,对但丁的神曲最著名的页面(地狱,XXXIII)的主角之一。 该塔的轮廓仍可见的中央拱门,这将打开的今天,四二十世纪的左侧。

在1605至08年,下面的两个邻近建筑物通过一个弧形的连接与时钟,建筑被完成了其目前的形式,由乔治瓦萨里设计于1554年,由1566年已安置了该命令疗养骑士的圣斯特凡诺Bonomo说,他的健康负责,所以建设也是作为Bonomo宫闻名。

至1607年和1609年乔瓦尼斯特凡诺和菲利波Paladini Marucelli壁画门面以及与服装,怪诞和寓意的数字,这意味着庆典和内务秩序的奇拱内库。 时钟和钟楼可以追溯到1696年。

1919年后,现在的订单已被拆除,建筑被购买了伯爵阿尔伯特Gherardesca,这推动了新哥特式风格的一个有争议的改造与一个四开在前面。

在七,八十年代,建设成为比萨Scuola师范,谁使用它作为库在那个时候,还创建了一个地下通道,连接到骑士宫,学校的家。

Palais Giuli Rosselmini Gualandi

Giuli Rosselmini Gualandi Palace – Pise

Giuli Rosselmini Gualandi Palace, est situé à Pise Lungarno Gambacorti, près de l’église lombarde de Santa Cristina. Il est récemment devenu connu comme le Palais en raison de la couleur bleue dell’intonacatura et restauré le nom du centre de musée construit dans certaines des chambres à l’intérieur.

La première date traces du Moyen Age (VIIIe siècle), sous la forme de l’habitat rural à proximité de ladite église, près du pont un, appelé le Pont de Pierre qui a permis l’accès à la ville depuis les territoires au sud du fleuve Arno, le long l’ancienne Via Emilia Scauri (l’actuelle Via San Martino et Toselli). Pendant les travaux de restauration par la Fondazione Cassa di Risparmio di Pisa, où il a acheté par le comte Giulio, d’où le nom, a été porté à la lumière une partie de la chaussée antique de la rue, dans des lieux de brique chevrons Sestini , avec ses pavés, datant du XIIe siècle et une structure de paroi massive, qui fait partie d’une tour de défense, avec son ouverture caractéristique arc pointu, fait de pierre, datant d’environ verrucana les dernières années du XIe siècle.

Il a rejoint la municipalité de Pise, après 1155, quand ils commencent la construction de la plus ancienne conservée murs de la ville médiévale en Italie, sous le consulat de coco Griffi, la maison entière est renforcée par et de maisons-tours, comme dans le reste de la ville, souvent appelée la ville d’un millier de tours, signe d’une richesse croissante et le pouvoir de la République Maritime.

Le 14 Novembre 1356 la Doge John Lamb, propriétaire de plusieurs propriétés dans la région, obtenue par les Aînés de la Ville l’autorisation d’étendre à certains dans ce domaine. Cela soulève le premier noyau de l’immeuble, ou domus, une structure composée de piliers en pierre de grandes verrucana, deux ou plusieurs modules ensemble pour former des arcs brisés, remplis de briques et décoré avec une ouverture unique et à meneaux de la structure des bâtiments voisins Gambacorti et les élèves.

Durant la première domination florentine entre 1406 et 1494 le bâtiment a subi des modifications importantes, étant donné le déclin de l’Dell’Angello famille. Après avoir déménagé à la ville à la fin du XIVe siècle, est devenu la propriété de la République de Florence, qui l’utilise comme siège pour les cinq superviseurs des agents de sécurité ont occupé la ville, jusqu’à revenir à la propriété de Giovan Bernardino Agneau.

Pise en 1494, avec l’aide de Charles VIII, roi de France, la liberté de Florence et regagner l’Giuli Palazzo arrive directement dans l’un des événements les plus importants pour les habitants de Pise. Le roi pénètre dans le 8 Novembre, 1494 à Pise avec une armée de trois mille cavaliers, et est logé dans le Palazzo D’Appian, devant lequel l’Pisani exigé la liberté de l’ennemi. Garantie de la liberté de demander qui est retourné en Juin 1495, lorsque le roi était de nouveau dans la ville, à un grand bal qui a eu lieu juste à l’intérieur du Palais de Giuli, durant laquelle toutes les plus belles femmes de la noblesse Pise se présentèrent devant le roi, la mendicité qui a maintenu la promesse faite cabinet de l’année précédente, y compris le bien-Lante souvient Camille. Malheureusement, en dépit des promesses, Pise perd à nouveau en 1509 en faveur de la liberté de Florence, qui s’appliquent à l’époque une politique changements visant à changer pour toujours le visage de la ville et de supprimer toute référence à son glorieux passé républicain.

»« … Et il dit: Juin 21, il est allé au roi de Franza bedere danser à la maison de Messer Gianbernardino Dell’Agnello Santa Cristina sur le balcon, et il n’y avait pas beaucoup de filles et de femmes de Pissa à cette danse, et assis dans le Roi a fait deux filles les femmes, la plus belle au bal, il fut ordonné à de nombreuses filles et femmes qui dansent gittorno genocchioni impatience le roi, a exigé Pissa grâce qu’il ne reviendra jamais en dessous Florentins ont été fournis avec de nombreux bons mots du roi dit. " »(Jean Portoveneri Mémorial, depuis 1494 jusqu’en 1502)

La chiesa di Santa Cristina e il Palazzo Giuli sulla destra Vers la fin du XVIe siècle, le complexe a été transformé par les familles et Sancasciano texte. Il a été Emilio Del Testa, qui en 1593 a radicalement transformé le bâtiment de domus somptueux palais médiévaux à la fin de la Renaissance, en appliquant une décoration sobre de la façade, tout simplement agrémenté d’inserts en pierre, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle a été l’objet d’autres changements par Agostini famille, qui a hérité de la vénérable en 1745 et l’a vendu au Dr. louée Conçu Cesare, directeur du Grec Russe Imperial College, au nom de l’impératrice Catherine II en 1773.

C’est en l’honneur de la grande saison artistique russe, qui a vu les grands maîtres italiens à la cour du tsar de concevoir et décorer des palais impressionnants à Saint-Pétersbourg, le palais a été faite à peindre avec la couleur bleue caractéristique, ou la couleur de l’air, appliquée à des palais Pétersbourg pour adoucir les formes. A cette époque, le bâtiment a été tirée par une vie très intense sociaux et culturels. En 1774, il a été suivi par la princesse Yelizaveta Tarakanov Alekseyevna (1753-1777), qui prétendait être la fille d’Alexis et de l’impératrice Élisabeth Ire Razumovskij: soupçonné de comploter contre l’impératrice Catherine II, il a été kidnappé en Février 1775 à être remonte à sa patrie par l’amiral Alexeï Orlov, commandant de la base impériale flotte russe à Livourne pour la guerre contre l’empire turc. En 1781, Ekaterina Daskova vécu là-bas (1744-1810), directeur de l’Académie des Sciences de Russie, qui a laissé une description de la ville, le jeu du pont et le palais dans ses mémoires.

La couleur actuelle est choisie lors de la restauration de la façade quand on a découvert un fragment de la peinture de la fin du XVIIIe siècle, et appliqué suivant la technique de la fresque.

En 1788, le Palais Bleu est vendu à la famille par Agostini Del Testa d’acheter le White Palace frères Tilli (neveux et héritiers de l’Michelangelo botaniste) et l’ajouter au Palais Rouge (aujourd’hui connue sous le nom dell’Ussero Palace), et par la suite seront achetés par les armes de la famille -Cambini, qui effectuera d’importants travaux nouveaux dont les magnifiques vestiges de la porte de la salle carrée du grotesque, surmonté du blason, magistralement exécuté par Antonio Niccolini, un signe clair de la ferveur culturelle et artistique qui Pise vivait au XIXe siècle. Les comptes sont propriétaires Archinto milanais de l’immeuble pour une grande partie du XIXe siècle, jusqu’à ce que Ferdinand en 1861, le comte Domenico di Giuli l’ai acheté pour le chiffre de 50.000 livres, ce qui donne lieu à une campagne de restauration qui ont conduit au palais à sa taille actuelle et, en intégrant une partie de l’allée, entre le palais et le Palazzo Casarosa attenante (également intégré dans son ensemble), et la construction à partir de zéro une aile du bâtiment pour faire siècle façade symétrique.

Le bâtiment est dans une période de splendeur, chaque chambre est décorée et récemment rénové, grâce à l’intervention de l’Torricini artiste Nicola Pisano, qui, en 1884, il décore la bibliothèque magnifique comte Giulio, au rez-de-chaussée, la salle est maintenant devenu le retables, qui affiche la Agnano Polyptyque (Pise) Cecco di Pietro dernière décennie du XIVe siècle et sa copie, faite en 1930 par le faussaire italien le plus célèbre du XXe siècle, Federico Joni Icilio. Nicolas Torricini est le coordinateur d’une campagne de restauration massive, qui se termine en 1903 avec l’ouverture de la Salle Rouge, ou des salles à manger, à un bal organisé à Pise affiné par le comte Giulio.


Le Musée

Palazzo Giuli, ingresso al museo Le palais a été habité par le comte Giulio jusqu’en 2001 et, bien qu’il soit devenu une embuscade pour les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, a subi des dégâts considérables. La Fondazione Cassa di Risparmio di Pisa, qui a déménagé son siège, il a acheté pour en faire un centre de culture et d’art, appelé Blue – Centre d’Art et de Culture.

A l’intérieur on peut visiter le rez de chaussée et l’étage principal, qui explique les grands chefs-d’œuvre de la collection de la Fondation Caisse d’épargne, qui comprend des artistes tels que Cecco di Pietro, Taddeo di Bartolo, Benozzo Gozzoli, Vincenzo Foppa, Aurelio Lomi, le Cigoli, Orazio Gentileschi, Artemisia Gentileschi, Giovanni Battista Tempesti, Jean-Baptiste Desmarais, Joseph Bezzuoli, Luigi Gioli et une riche collection d’art du XXe siècle, notamment Umberto Vittorini, Mino Rosi, Ferruccio Pizzanelli et Fortunato Belloni, membre du futurisme deuxième. Collecte de la Cassa di Risparmio di Pisa Simoneschi font également partie de la collection, qui comprend un vaste répertoire des antiquités et une collection de pièces de grandes et d’une collection de gravures sur bois, gravures et lithographies par le grand artiste de Pise Giuseppe Viviani. Les chambres sont meublées dans le style du XVIIIe siècle, avec meubles anciens et de meubles.

D’autres salles du bâtiment sont réservés aux expositions temporaires qui se produisent avec une certaine fréquence.

Source: Wikipedia